Visitez le Saguenay-Lac-Saint-Jean : des réponses à vos questions en lien avec la COVID-19 !  Consultez cette page

La région est fortement réputée pour la diversité de ses payages. Alors qu'à l'est, le panorama est composé principalement de montagnes à perte de vue et d'un fjord unique, à l'ouest, il s'adoucit, s'amplifie et s'apaise pour s'ouvrir sur les horizons sans fin du lac Saint-Jean. En raison de son immensité et de son caractère changeant, ce grand bassin d'eau douce est qualifié d'une véritable mer intérieure. Ses habitants se qualifient fièrement de Bleuets en évoquant le petit fruit sauvage emblématique de la région.

Le "tour du lac Saint-Jean" est un classique de longue date en terme de tourisme et on le fait aujourd'hui tant à vélo, en moto, en auto ou en VR, en faisant escale dans les nombreux attraits qui s'y succèdent.

À propos du lac Saint-Jean

Le lac Saint-Jean est le plus grand lac habité au Québec. Avec ses 45 km de long et 34 km de large, il couvre une superficie de 1 100 km2, ce qui représente environ le double de l’Île de Montréal. Ses rives sont constiuées de pittoresques villages, de 42 km de plages et de plusieurs grandes rivières comme la Mistassibi, la Péribonka et l'Ashuapmushuan dont la réputation n'est plus à faire. Les amateurs de villégiatures se plairont à se prélasser sur les plages de sable fin ou encore à le naviguer en kayak ou en bateau. On y pratique aussi la pêche. L'une des espèces réputée est la ouananiche, un saumon d'eau douce. On peut également y taquiner la truite et le doré. 

À l'origine, le lac a été nommé Pikuakami par les montagnais (ilnu) qui habitaient le territoire. La signification de ce mot est : lac peu profond. Aujourd'hui, on retrouve toujours une communauté autochtone dans la région et elle prend place en bordure du lac à Mastheuitash (Pointe-Bleue). D'ailleurs, on retrouve toujours plusieurs mots représentant le territoire qui témoignent de la richesse léguée par les autochones : pour en savoir plus sur les mots d'origine amérindienne, lisez cet article.

Couvrant une large superficie de la région, les alentours du plan d'eau sont considérées comme un secteur en soit de la région donc les principaux centres urbains sont les municipalités d'Alma (30 000 habitants), de Dolbeau-Mistassini (14 400 habitants), de Saint-Félicien (10 600 habitants) et de Roberval (10 500 habitants). Les paysages de cette portion de la région sont composés de l'horizon sur le lac à perte de vues et de plaines agricoles. 

Du nord au sud, de long en large, c'est la destination préférée de ceux qui voient grand.

Les points de vue sur le lac

Que ce soit en bordure de la route principale ou en visitant des attraits touristiques, vous aurez assurément la chance d'apercevoir le lac Saint-Jean et constater son immensité lors de votre escapade. Vous trouverez sur la carte ci-haut quelques suggestions d'endroits accessibles gratuitement ou encore des emplacements payants, dont des plages et des attraits, pour capturer votre image à partager à tous vos amis. 

Il en existe bien plus... Laissez-vous charmer par la beauté du lac lors de votre prochain roadtrip puis, ne manquez pas de découvrir les grandes rivières qui se déversent dans le lac et qui offrent à leur tour des expériences uniques et diversantes tout comme des panoramas impressionants.

Points de vue à ne pas manquer

Ces emplacements identifiés en bleu sur la carte sont tous accessibles gratuitement. 

•  Halte La Vincent Girard, Desbiens

•  Plage le Rigolet, Métabetchouan

•  Halte routière de Chambord

•  Carrefour d'accueil Ilnu, Mastheuiatsh

•  Club nautique de Roberval et sa promenade

•  Parc de la Pointe-Scott, Roberval

•  Plage municipale de Saint-Prime

Évidemment, en longeant la Véloroute des Bleuets, vous aurez la chance de découvrir de magnifiques points de vue sur le lac. 

Prolongez le plaisir

Certains attraits situés en bordure du lac offrent également des panoramas sur le lac. Certains d'entre eux proposent même d'admirer le plan d'eau vu des airs pour admirer davantage l'immensité qui s'offre devant vous. 

•  La plage du Centre touristique Vauvert-sur-le-Lac-Saint-Jean, Dolbeau-Mistassini

•  Le Camping & Plage Belley, Saint-Henri-de-Taillon

•  Les trois secteurs du parc national de la Pointe-Taillon, Saint-Henri-de-Taillon et Saint-Gédéon

•  La plage municipale de Saint-Gédéon et son camping

 

•  La plage de l'Auberge des Îles, Saint-Gédéon

•  En haut du chateau d'eau à l'Odyssée des bâtisseurs, Alma

•  La terrasse panoramique du Bistro Découverte, Desbiens 

•  Le téléphérique du Village historique de Val-Jalbert, Chambord

Partir à la découverte du lac Saint-Jean

Découvrir le Lac-Saint-Jean ne signifie pas seulement explorer les villes et villages que l'on croise sur la route prinicpale. C'est aussi, de partir à la découverte des attraits et villages situés en périphérie de celle-ci.

Au sud, empruntez la route 155 vers Lac-Bouchette où vous pourrez découvrir l'Ermitage Saint-Antoine.

Puis, au nord, rendez-vous dans les municipalités de Girardville, Notre-Dame-de-Lorette ou bien Saint-Stanislas où vous encore une fois vous serez accueillis chaleureusement. Le point de départ de votre exploration sera assurément le parc régional des Grandes-Rivières-du-Lac-Saint-Jean qui s'ouvre sur un territoire unique et immense que vous pourrez découvrir en quad, en motoneige, en randonnée pédestre, en camping sauvage ou encore à vélo. Le parc travaille aussi en collaboration avec de nombreux partenaires qui à leur tour proposent des activités variées entre chasse et pêche, vélo, rafting, activités culturelles, randonnée et agrotourisme pour ne nommer que ceux-ci.

Un peu plus à l'Est, les amateurs de plein air se plairont à découvrir la rivière Péribonka et le lac Tchitogama qui s'ouvrent vers les Monts-Valin offrant ainsi un terrain de jeu unique pour les sports variés tant l'été qu'à l'hiver en motoneige. 

Planifiez votre séjour

Quoi faire

Où manger

Où dormir

 


 

Poursuivre vers la Route du Fjord